La chute des cheveux 
 Généralités
 Chez les HOMMES
 Chez les FEMMES
 Cheveux crépus
 Les cicatrices
 Traitement des cheveux
Les trois méthodes 
 Vocabulaire
 Les autres méthodes
 Tableau des comparaisons
 Résumé en dessins
 Comment choisir ?
 Plus jamais ça !
Notre méthode "3D" au 2MM 
 Greffons Cylindriques
 Questions habituelles
 Ce que vous devez savoir
 Nos photos
 L'intervention
 L'ASEPSIE
 Témoignages
 Choisir cette méthode
 Accueil   Contactez nous   Demande de devis   Plan du site 
Page précédente Imrimer la page en cours


VOIR YOUTUBE : https://youtu.be/x0ATSaEh2qI

PRINCIPES DES GREFFES DE CHEVEUX ACTUELLES :

Quelles que soient les méthodes : il s'agit de prélever des follicules de cheveux pris sur la couronne (génétiquement définitifs et non sensibles aux hormones mâles chez l'homme) pour les transplanter sur les zones à greffer où il resteront définitivement. Pour la femme on choisira les zones les plus denses (en général à l'arrière).


LES MÉTHODES ANCIENNES QUI NE SE PRATIQUENT PLUS ACTUELLEMENT :

Le « macro-punch » :
5 mm* de diamètre et 50 cheveux
4 mm* de diamètre et 40 cheveux
3,25 mm* de diamètre et 25 cheveux

Résultats :

3 greffons de 5 mm* par cm2
= 150 cheveux / cm2

4 greffons de 4 mm* par cm2
= 160 cheveux / cm2

5 greffons de 3,25 mm* par cm2
= 125 cheveux / cm2


Les greffons de 4 à 5 mm* de diamètre alignés donnent un aspect de « champ de poireaux ».

ou de « cheveux de poupée » pour 3,25 mm* = 20-25cheveux)


MÉTHODES ACTUELLES :

I. Micro-greffe folliculaire avec découpe de " BANDELETTE » :

Résumé de l'intervention :
Une " bandelette » de cuir chevelu est prélevée au bistouri sur la couronne : 2 à 8 cm de large et 8 à 25 cm de long,
Cette " bandelette » est découpée au bistouri en unités folliculaires de 1 à 3 cheveux, puis on pratique la réimplantation de greffons cubiques de 1, parfois 2, rarement 3 cheveux…


1. Prélèvement de la " bandelette » de cuir chevelu au bistouri :
Section complète des artères, veines et nerfs… Les artères et les veines sont coagulées au bistouri électrique et suturées au fil… La section des nerfs amène : douleurs et troubles de la sensibilité postopératoires parfois durables ou définitifs.

RISQUES IMPORTANTS : d'infections et de nécrose, surtout si la largeur de la bandelette est large.

2. Les deux bords du cuir cheveu sont décollés du crâne au-dessus et au-dessous pour les faire glisser afin de joindre les deux bords en force et pouvoir les recoudre en surjet. La traction du cuir chevelu redresse les cheveux, en diminue la densité et provoque souvent des douleurs sourdes et durables. La section des nerfs sensitifs augmente ces douleurs et peut laisser des zones définitivement insensibles. Les cicatrices s'élargissent après chaque intervention à cause de l'augmentation des tractions. Les berges de la cicatrice sont très étirées, peu oxygénées, se nécrosent et s'infectent.

Traction :


Traction :


3. Découpe imprécise au bistouri de la « bandelette » de cuir chevelu prélevée : au moins 1/3 de follicules définitivement perdus qui doivent être éliminés de la greffe :

La découpe au bistouri en traits croisés de la " bandelette » détruit beaucoup de follicules (environ 1 sur 3) : on voit ici les nombreuses coupes nécessaires de la " bandelette » qui détruisent obligatoirement de nombreux follicules.
4. Réimplantation de greffons cubiques de 1, parfois 2, plus rarement 3 cheveux : le follicule est très mou et fragile. Il dépasse du bout du greffon car la graisse friable est restée sur le crâne.

La forme carrée des greffons ne convient pas à la fente d'implantation et leurs angles peuvent se nécroser entraînant leur dégénérescence.

Le coefficient de repousse des « Unités Folliculaires » est de « 1,2 à 2 cheveux par greffon implanté » en tenant compte qu'il faut déjà éliminer près d'1/3 de greffons dont les follicules sont absents ou trop abimés.



5. Résultat : de la mauvaise adaptation de la forme des greffons avec la fente d'insertion : un saignement qui comble les espaces creux et qui évolue vers la FIBROSE :

Les greffons d'Unité Folliculaire étant trop fins et le follicule mou au bout d'un poil dur : 4 mauvaises possibilités de greffe…

1. La mauvaise adaptation de forme du
greffon à sa fente de greffage,

2. Le bourrage du greffon et son écrasement
qui le rendent non viable,

3. Le follicule qui se coude au bourrage
du greffon qui devient non viable,

4. Le forage qui saigne empêchant le
greffon de se greffer contre les parois…

Ces 4 difficultés d'implantation entraînent plus d' 1/3 de perte de greffons qui ne reprendront pas.



La concentration possible au cm2 avec des micro-greffons de 1,2mm* est limitée à moins de 40 à 80 cheveux par cm2 avec une moyenne d'une trentaine (d'autant moins que 30 à 40% des greffons ne reprennent pas entre la découpe de la " bandelette » et la réimplantation inadaptée en forme…

Les micro-greffes suite à « bandelette » donnent un aspect de DENSITÉ INSUFFISANTE,
disséminé sur la zone greffée.

La densité de cheveux au cm2 est insuffisante et les cheveux sont séparés les uns des autres « en brosse peu fournie » car implantés un par un… C'est une intervention qui doit être répétée plusieurs fois.

De plus les "bandelettes" étant prélevées sur la partie moyenne de l'arrière de la tête : les cheveux sont de diamètre maximum. En effet, il est difficile et douloureux de prélever une «bandelette» sur la partie basse de la nuque qui permettrait d'avoir les cheveux les plus fins pour les implanter sur l'avant et obtenir un aspect naturel.
Le fait d'avoir de gros cheveux sur la ligne avant rend donc moins naturelle la greffe.

2. « F.U.E » = Microgreffe folliculaire avec prélèvement au « punch » manuel :

Schéma de l'intervention :
L'arrière de la couronne qui sera prélevé est complètement rasé dans la plupart des centre de greffe (pas chez nous), les greffons sont prélevés avec des « punchs » manuels de 0,75 à 1 mm* (emporte-pièce que l'on enfonce à la main en force dans le cuir chevelu) en essayant d'attraper un ou plusieurs follicules… Cette méthode très délicate et peu dense est réservée pour la greffe des sourcils, des cils et des corrections de la ligne antérieure : JAMAIS POUR DES MÉGA-GREFFES CHEZ DES SUJETS AYANT UNE IMPORTANTE CALVITIE CAR LES RÉSULTATS SONT TROP ALÉATOIRES ET DISPERSÉS.
Les micro greffons sont réimplantés à l'aide d'une grosse aiguille OU D'UN INJECTEUR avec un piston qui pousse le greffon : le choì…


1. Micro-greffons (d'Unités Folliculaires) prélevés un par un avec un emporte-pièce creux de 0,75 à 1 mm* de diamètre :

INCONVÉNIENT : parfois on manque les follicules qui tournent dans le cuir chevelu car on ne les voit pas.

On prend surtout 1 follicule = 1 cheveu par greffon. Le greffon a peu de tissu de réserve et se trouve donc très fragilisé…
2. RÉSULTAT de la greffe : un DUVET encore plus disséminé que la « bandelette » sur la zone greffée.

La densité de cheveux au cm2 est insuffisante et les cheveux sont séparés les uns des autres «en brosse» car implantés un par un…

C'est une intervention qui doit être répétée plusieurs fois, IMPOSSIBLE SUR DE GRANDES SURFACES.

3. MAXIgreffe "3D" (triple densité) au « PUNCH » ROTATIF DE 2MM*, dite aux « greffons de 2 mm » : « une méthode nouvellement améliorée, au résultat naturel »

Schéma de l'intervention :

1. On rase une petite zone de 1,5 à 2,5 cm de large sous les cheveux relevés de la couronne (qu'il faut laisser pousser de 4 à 5 cm de long avant la greffe : ils permettront de totalement cacher le prélèvement immédiatement après l'intervention).
2. Anesthésie de la zone de prélèvement.
3. Le médecin prélèvera les greffons au « punch » rotatif électrique de 2mm* dans cette zone rasée en ayant soin de laisser des cheveux autour de chaque prélèvement pour permettre une repousse qui fera disparaître les points de prélèvement. En fin d'intervention : les points prélevés seront « tannés » à l'aide d'une application d'éosine ou de DIASEPTYL et disparaîtront en quelques semaines pour ne laisser pratiquement aucune trace. Il n'est pas rare qu'une deuxième intervention ne retrouve pas le premier prélèvement au milieu des cheveux…
4. Les greffons de 2mm* sont classés (sans être triturés, coupés ou pelés) par leur nombre de follicules visibles : de 8 à 4. Les cheveux les plus fin (prélevés sur une zone plus basse de la couronne) étant réservés pour les 2 à 3 premiers rangs à l'avant afin de parfaire l'aspect naturel. Des greffons de 1,75 mm* peuvent être prélevés dans certains cas quand la réserve est peu dense et le cheveux très épais.
5. Anesthésie de la zone à greffer.
6. Un petit puit cylindrique receveur du greffon sera réalisé à la pointe émoussée congelée pour permettre à chaque greffon cylindrique d'être inséré en douceur et d'être en parfait contact sur un maximum de surface avec le tissu vivant qui forme le puits. L'insertion sera faite dans un angle naturel calculé pour chaque emplacement et avec une qualité et une quantité de cheveux correspondant à la zone. La peau se resserrera sur le greffon et laissera sortir les cheveux du greffon en "pinceau" par un petit orifice, ce qui élimine tout risque d'aspect de "champ de poireau".

Cette méthode est la seule qui ne perde aucun greffon...

Appareil de prélèvement rotatif des greffons de 2mm* dont la lame est un « punch » = lame circulaire creuse :

Prélèvement au « punch rotatif » de 2mm* : 4 à 8 cheveux par greffon


« Greffons de 2mm* de diamètre » :
6 et demi fois plus de surface de cuir chevelu par greffon que le FUE et 3 fois plus de cheveux que l'Unité Folliculaire du prélèvement par " bandelette »…

- 4 à 8 cheveux par greffon,
- tissu nourricier autour des follicules,
- facile à réimplanter (cylindre de 2mm qui glisse dans le puit de 1,8mm), ne s'écrase pas, ne se plicature pas…
- Aucune perte, ni au prélèvement, ni au greffage… Rarement un ou deux greffons…

Une évolution très importante dans la création du puits où sera introduit le greffon:

- Autrefois : le puits de greffe était réalisé par prélèvement au punch de 1,75 mm d'une pièce cylindrique du cuir chevelu glabre (sans cheveu). Malheureusement cela abimait le réseau vasculaire d'oxygénation du cuir chevelu et l'on était obligé d'écarter suffisamment les puits pour ne pas détruire le réseau vasculaire et donc avoir une bonne oxygénation suffisante pour que la greffe prenne. Mais cela donnait les fameux "champs de poireaux" : qui n'étaient autres que des pièces de cuir chevelu avec des cheveux répartis sur toute la surface du greffon au milieu d'un cuir chevelu glabre. Et plus le greffon était gros et les cheveux épais en diamètre, plus cela se voyait...

- De nos jours : le petit puits cylindrique receveur du greffon sera réalisé à la pointe émoussée congelée pour permettre à chaque greffon cylindrique d'être inséré en douceur et d'être en parfait contact sur un maximum de surface avec le tissu vivant qui forme le puits. L'insertion sera faite dans un angle naturel calculé pour chaque emplacement et avec une qualité et une quantité de cheveux correspondant à la zone. Mais surtout, nous n'auront pas une destruction vasculaire importante et nous pourront rapprocher les trous de greffe de façon beaucoup plus importante, ce qui explique la forte densité possible avec ce mode de réimplantation. De plus, le fait qu'il n'y a pas d'élimination d'un petit cylindre de peau glabre : la peau autour du greffon se resserrera sur le petit greffon, ce qui créer une nécrose de la partie épidermique du greffon (que l'on laisse toujours dépasser de 1/2 mm de la surface du cuir chevelu greffé), la croûte ainsi réalisée par dessèchement de la quasi-totalité de la partie charnue du greffon tombera en emmenant avec elle la plupart des cheveux greffés (mais pas les follicules...), tandis que les follicules greffés restent à 4-5 mm sous la peau et redonneront à partir du 3ème mois et jusqu'au 9ème mois : les nouveaux cheveux qui sortiront en "pinceau" par le petit orifice de resserrement de la peau, ce qui élimine tout risque d'aspect de "champ de poireau". Cette technique qui ne laisse que les follicules en place est récente. Autrefois le greffon se greffait en totalité réalisant des touffes de cuir chevelu rond au milieu du cuir lisse; cela réalisait alors des "cheveux de poupée" (à ne pas confondre avec les "champs de poireaux" des diamètres supérieurs à 4 mm...). Mais ces techniques anciennes n'ont plus rien à voir avec nos techniques nouvelles et d'aspect beaucoup plus naturel. Malheureusement, cette image négative de l'ancienne méthode au punch de 2 mm est exploitée par ceux qui ne pratique à présent que "la bandelette" qui prend moins de temps à faire et dont le résultat de demi-densité oblige toujours la patient à refaire une seconde intervention au même endroit pour obtenir une densité suffisante... Mais cela on ne le dit pas toujours...

La repousse de la totalité des follicules prélevés par cette seule méthode permet de garantir, même à un chauve à qui il ne reste plus qu'une couronne suffisamment fournie (et si elle fait au moins de 10 cm de haut), d'avoir assez de greffons pour lui redonner une chevelure complète et suffisamment dense jusqu'à la fin de ses jours...
Cette technique permet de réimplanter autant de cheveux que l'on veut, même au milieu de cheveux déjà greffés, et de pouvoir donc densifier autant que désiré. La concentration possible au cm2 avec des mini greffons de 2mm* va jusqu'à 16 greffons de 6 cheveux en moyenne, ce qui fait jusqu'à 96 cheveux par cm2 dont la totalité des greffons repoussera.

De plus dans cette méthode, il est facile et non douloureux de prélever des greffons de 2mm sur la partie basse de la nuque qui permet d'avoir les cheveux les plus fins pour les implanter sur le premier centimètre de la ligne avant afin d'obtenir un aspect beaucoup plus naturel.


On obtient ainsi une concentration exceptionnelle à la réimplantation des greffons de 2 mm : 16 greffons de 6 cheveux au cm2 (soit 96 cheveux) :



La concentration possible au cm2 avec des mini greffons va de 2mm jusqu'à 16 greffons de 6 cheveux en moyenne, ce qui fait jusqu'à 96 cheveux par cm2 dont que la totalité des greffons repousseront.

 

RÉSULTAT de la greffe au « PUNCH DE 2mm* » : UNE CHEVELURE PLUS ÉPAISSE, PLUS DENSE, DONT ON NE VOIT PLUS LE CUIR CHEVELU PAR TRANSPARENCE, dont les greffons ne sont pas alignés, dont les premières lignes ont un ASPECT PLUS FIN ET BEAUCOUP PLUS NATUREL, PAS DE PERTE DE GREFFON. Nous pouvons ainsi refaire une chevelure plus dense sans perte de réserve.

Donc, un aspect PLUS NATUREL, et surtout : PAS DE SUTURE, PAS DE DOULEUR, PRATIQUEMENT PAS DE CICATRICE !

Différences entre le FUE = « punch à main » de 0,75 à 1 mm* et la MAXIgreffe "3D" (triple densité) au «punch rotatif» de 2mm* :

1 - Avec le "punch" à main du FUE : on découpe avec un emporte-pièce à main de 0,75 à 1 mm* de diamètre
/ alors qu'avec le « punch rotatif de 2mm* » : on découpe parfaitement les greffons avec la rotation électrique du punch sans les écraser.

2 - Avec le "punch" à main du FUE : on peut manquer ou blesser les follicules (1/3 de greffons sans follicule),
/ alors qu'avec le « punch rotatif » : on a un diamètre suffisant pour prélever l'ensemble des follicules et leur laisser du tissu nourricier de réserve autour.

3 - Avec le "punch" à main du FUE : on sélectionne les plus petites unités folliculaires avec les « punch à main » : sa surface (rayon x rayon x 3,1416) étant de 0,4 x 0,4 x 3,1416 = 0,50mm2,
/ tandis qu'avec le « punch de 2mm* » on prélève : 1 x 1 x 3,1416 = 3,14mm2, soit plus de 6¼ fois plus de surface de cheveux…

 

4 - Les greffons d'Unité Folliculaire du F.U.E étant trop fins et le follicule mou au bout d'un poil dur :
3 mauvaises possibilités pour les micro greffons du « punch à main » du FUE :
1. Le bourrage du greffon et son écrasement qui le rendent non viable,
2. Le follicule qui se coude au bourrage du greffon et devient non viable,
3. Le forage qui saigne : le greffon fragile ne se greffe donc pas…
entraînent 1/3 de perte de greffons qui ne reprendront pas. Avec le triage des greffons et nos équipes hyper-spécialisées, nous ne perdons plus que quelques greffons qui ne repousseront pas.


 

RÉSUMÉ EN DESSINS :

GREFFE PAR"BANDELETTE"

en 3 temps…

1. Prélèvement de la « bandelette » :

C hirurgical :

Découpe douloureuse,

Parfois douleurs définitives,

Saignement important,

Perte des follicules profonds qui sont arrachés. Risques postopératoires…

Cicatrice douloureuse et visible = jusqu'à 28 cm sur 4 cm de large,


2. Découpe des greffons de « bandelette » :

Découpe imprécise au bistouri de la « bandelette »,

Perte de 30 à 40% de la bandelette à la découpe, jetés au baquet…

Cette découpe ne convient pas aux cheveux crépus.

3. Implantation des greffons de « bandelette » :

Implantation de greffons cubiques de 1, parfois 2, plus rarement 3 cheveux

La forme carrée des greffons ne convient pas à la fente d'implantation et leurs angles peuvent se nécroser entraînant leur dégénérescence.

4. Résultat des greffons de « bandelette » :

La densité de cheveux au cm2 est insuffisante…

C'est une intervention qui doit être répétée plusieurs fois au même endroit.
Les "bandelettes" étant prélevées sur la partie moyenne de l'arrière de la tête : les cheveux greffés sont de diamètre maximum. La partie basse de la nuque ne pouvant être prélevée par « bandelette » car trop douloureux. Le fait d'avoir de gros cheveux sur la ligne avant rend
l'aspect beaucoup moins naturel.



GREFFE "F.U.E"

en 2 temps…

1. Prélèvement délicat des « microgreffons » :

Dermatologique :

Prélèvement non douloureux, non saignant, discret (permet une reprise de travail immédiate),

de un cheveux à la fois. Pas de soins dans les suites, aucun risque postopératoire.

Pas de découpe des greffons…

2. Implantation de greffons de F.U.E :

Implantation de greffons cylindriques de 1, rarement 2 cheveux…

Comparaison : 0,7 à 1mm 2mm

3. Résultat des greffons de F.U.E :

DUVET plus ou moins disséminé selon la densité des greffons sur la zone implantée.

La meilleure technique est le 0,75 à 0,9mm de diamètre (selon la grosseur du cheveu),

en implantant les greffons de façon très serrée.


C'est une intervention qui doit être réservée à certains cas :

- si densité insuffisante de la zone donneuse de la couronne,

- pour parfaire des golfes greffés par une autre méthode.

La surface recouverte est moins importante et la greffe doit souvent être répétée plusieurs fois.


MAXIgreffe "3D" AU PUNCH DE 2mm…

en 3 temps, sans découpe…

1.Prélèvement des « micro-greffons » de 2mm : : 4 à 8 cheveux par greffon…

Appareil de prélèvement rotatif des greffons de 2mm* dont la lame est un « punch »

= lame circulaire creuse :


2. Préparation de petits puits de 1,8mm de diamètre sur la zone à greffer,
destinés à recevoir les greffons de 2mm :
Ces puits sont à présent réalisés à l'aide de pointes émoussées congelées,
évitant ainsi tout saignement.

3. Implantation de greffons de 2mm

:

- Facile à réimplanter (cylindre de 2mm qui glisse dans le puit de 1,8mm),

ne s'écrase pas, ne se plicature pas…
- Aucune perte, ni au prélèvement, ni au greffage…

- La partie charnue des greffons tombe, mais les follicules restent en place à 4-5 mm de profondeur. C'est une technique récente.

- Aspect de "pinceaux" et d'unités folliculaires de la repousse.

AVANT :

Petites surfaces chevelues sur une peau glabre.

 
Sous forme de petits pinceaux très serrés.
(pas comme sur le dessin...)

 

4. Résultat des greffons de 2mm :

La repousse de la totalité des follicules prélevés par cette seule méthode permet de garantir, même à un chauve à qui il ne reste plus qu'une couronne suffisamment fournie (de 10 cm de haut),
d'avoir assez de greffons pour lui redonner une chevelure complète
et suffisamment dense jusqu'à la fin de ses jours...
Cette technique permet de réimplanter autant de cheveux que l'on veut, même au milieu de cheveux déjà greffés SANS LES ABIMER, et de pouvoir donc densifier autant que désiré.

La concentration possible au cm2 avec des mini greffons de 2mm va jusqu'à 16 greffons de 6 cheveux en moyenne, ce qui fait jusqu'à 96 cheveux par cm2.

Un aspect naturel de petits "pinceaux très serrés".
La totalité des greffons repoussera. Cette méthode est la seule qui convient réellement aux GRANDES SURFACES et aux cheveux crépus.

De plus dans cette méthode, il est facile et non douloureux de prélever des greffons de 2mm sur la partie basse de la nuque ce qui permet d'avoir les cheveux les plus fins pour les implanter sur le premier centimètre avant afin d'obtenir un aspect beaucoup plus naturel.

Ci-dessus les cicatrices laissées par le punch de 2mm

dont le diamètre est variable selon votre propre cicatrisation.

Ces photos vous seront présentées lors de la consultation.


POUR TOUTE INFORMATION SUR LE RISQUE DES GREFFES DE CHEVEUX VOIR LE SITE : 

http://www.echecrisquedangergreffecheveu.fr


VOIR LES SITES : www.MAXIgreffe3D.com

www.echecrisquedangergreffecheveu.fr

www.centrePRP.com

www.info-greffedecheveu.fr

www.greffe-biocheveu-artifiel.fr





Nous vous proposons via ce bandeau une
Navigation rapide
vous permettant en quelques clics de vous concentrer sur l'essentiel des questions que vous pouvez vous poser.

Avantages et inconvénients
En savoir plus sur cette méthode
En savoir plus sur cette méthode
En savoir plus sur cette méthode
L'essentiel 
 Présentation
 Vocabulaire
 Comparaisons
 Pourquoi la "3D" 2MM
 L'intervention
En savoir plus sur cette méthode
En savoir plus sur cette méthode
 

 Mentions légales   Protection des données 
Agence IDclic   -   Technologie Micrologiciel™