La chute des cheveux 
 Généralités
 Chez les HOMMES
 Chez les FEMMES
 Cheveux crépus
 Les cicatrices
 Traitement des cheveux
Les trois méthodes 
 Vocabulaire
 Les autres méthodes
 Tableau des comparaisons
 Résumé en dessins
 Comment choisir ?
 Plus jamais ça !
Notre méthode "3D" au 2MM 
 Greffons Cylindriques
 Questions habituelles
 Ce que vous devez savoir
 Nos photos
 L'intervention
 L'ASEPSIE
 Témoignages
 Choisir cette méthode
 Accueil   Contactez nous   Demande de devis   Plan du site 
La chute de cheveux - Traitement des cheveux
Les traitements sont nombreux mais peu sont réellement efficaces. Dans tous les cas : pas ceux du commerce qui vous promettent "cheveux et merveilles" et qui ne contiennent pas ou peu des produits médicaux habituels efficaces, rien à voir avec ceux prescrits par le médecin après son diagnostique.

De plus, ces médications sont beaucoup moins chères en pharmacie que dans les Centre ou "Cliniques capillaires" sans médecin, soi-disant spécialisées qui vous vendent des produits locaux très chers et qui sont parfois dangereux pour l'évolution de votre chevelure.

En perdant un temps précieux à faire ces soins inefficaces, vous risquez de ne plus pouvoir récupérer votre chevelure.

Seul un médecin spécialiste des cheveux ou un dermatologue pourra faire le bilan biologique nécessaire et vous donner le traitement adapté indispensable pour obtenir un arrêt de la chute et une repousse valable et durable, puis assurer le suivi capillaire indispensable en cas de rechute.
1/ Les soins capillaires
Les très nombreux traitements proposés par les Laboratoires de toutes sortes, loin d’être efficaces, le plus souvent nuisent à la bonne santé du cheveu et du cuir chevelu.

Si il y en avait d’efficace pour l’arrêt de la chute ou même pour la repousse, tout le monde le saurait et il n’y aurait plus de chauves…

Seuls les médicaments destinés à des maladies, des causes héréditaires, de stress, ou des lésions du cuir chevelu sont efficaces mais doivent être prescrits par un médecin spécialiste car ils sont d’usage délicat.

Une crème cortisonée est autant efficace sur un eczéma, une pelade ou un psoriasis du cuir chevelu qu’elle peut détruire les follicules sous-jacents et empêcher toute repousse de cheveux au niveau traité si l’on en abuse…

Une règle simple : moins vous mettrez de produits sur vos cheveux et sur le cuir chevelu, moins vous risquerez de les perdre. Tous les produits proposés dans le commerce ne sont pas neutres : ils assèchent ou graissent, engluent, irritent, abîment vos cheveux.

Donc, évitez de les utiliser sauf si un dermatologue ou un médecin spécialiste du cheveu vous fait une prescription.
2/ Les shampooings et teintures

Plus votre shampooing et votre teinture seront neutres moins ils abimeront vos cheveux, plus vous pourrez les utiliser.

Il faut savoir choisir :

Un shampooing à PH neutre, plutôt en crème ou en lait qu’en savon ou gel transparent, contenant un minimum : de produits traitants (pour cheveux secs, cheveux gras, cassants, anti-pelliculaire, etc…), de parfum, de colorant, pas de produits dit naturels et extraits de fruits ou plantes (souvent allergisants) mais plutôt des vitamines et des oligo-éléments…
Une teinture naturelle et peu agressive, si possible sans ammoniaque, sans paraben et sans eau oxygénée.

3/ Les vitamines et acides aminés :
. Bépanthène (B5), Biotine, Cystine-B6
sont les vitamines et l'acide aminé les plus courantes et bien souvent les plus efficaces en association contre la chute des cheveux (surtout en injection intramusculaire), amenant une brillance, des repousses et parfois même un épaississement du diamètre du cheveu. Leur concentration en principes actifs est beaucoup plus importante que dans la plupart des autres produits.

Bépanthène (vitamine B5) :
Ce médicament contient de la vitamine B5, substance indispensable a métabolisme. Elle intervient notamment dans le renouvellement des ongles, des poils et des cheveux.

Biotine (vitamine B8, H ou B7) :
Elle est indispensable à la croissance, la régénérescence et la cicatrisation de tous les tissus, à la synthèse des acides gras et des acides aminés.
Une insuffisance d’apport en biotine est parfois observée chez les personnes qui souffrent d’alcoolisme ou d’insuffisance rénale, chez celles qui prennent un traitement contre l’épilepsie. Une insuffisance en biotine se traduit, par exemple, par des problèmes de peau, une chute de cheveux, des conjonctivites ou des crampes musculaires.

Cystine-B6
La cystine est un acide aminé soufré. Il est utilisé pour renforcer les cheveux et les ongles fragiles, et dans la cicatrisation de la cornée.
La vitamine B 1 ou THIAMINE
anti-dépressive, elle est donc utile dans les alopécies d'origine psychique par son effet relaxant général et dynamisant au niveau du bulbe.
La vitamine B 2 OU RIBOFLAVINE
indispensable à tous les tissus en voie de croissance, de régénération ou de cicatrisation, elle régule par ailleurs la sécrétion de sébum et apaise la production de pellicules. /td>
La vitamine B 3 OU PP (acide nicotinique)
favorise la synthèse des hormones sexuelles et thyroïdiennes et a des propriétés vasodilatatrices qui améliorent la nutrition de tous les tissus.
La vitamine B 5 OU ACIDE PANTOTHNIQUE (Bépanthène)
prévient la chute des cheveux en association avec la vitamine B 8 ou biotine.
La vitamine B 6 OU PYRIDOXINE
gère le magnésium apporté par l'alimentation.
La vitamine B 8 OU BIOTINE
empêcherait le grisonnement des cheveux, leur chute précoce et régulariserait la sécrétion de sébum.
La vitamineA
sa carence accélère la kératinisation des cellules de la racine du cheveu qui obstrue les pores du cuir chevelu et asphyxie les follicules, les glandes sébacées s'atrophient et le cheveu mal protégé devient cassant et a tendance à tomber prématurément.
La vitamine E
est connue pour ses propriétés antioxydantes. Elle protège le cuir chevelu très riche en glandes sébacées qu'elle empêche de "rancir".
4/ Les oligo-éléments : tous sont nécessaires à la fabrication des cheveux et indispensables.
C’est précisément le cas pour :
. La vitamine ELe Zinc
Le zinc intervient dans la formation des hormones sexuelles. Il est plus efficace dans la calvitie androgénique. Il possède aussi une activité antioxydante et facilite la lutte contre le vieillissement des follicules.
La vitamine EL'Iode
Il accroît la résistance aux agressions externes dirigées contre la peau et le cuir chevelu et améliore la micro-circulation dermique. Il fortifie les cheveux, les ongles, la peau et les dents.
Le Cuivre
Il intervient dans la qualité de la kératine.
Le Manganèse
Le manganèse protège la vitamine C, les vitamines B 1 et B 8 d'une destruction trop rapide. Il s'associe au zinc dans l'élaboration des hormones sexuelles.
. Le Fer
Il possède en plus un rôle anti-radicaux libres et est indispensable au follicule capillaire.
Le calcium et le Magnésium
Ils calment notre système nerveux et améliorent la nutrition générale. Ils aident donc le cheveu de façon indirecte par leur rôle nutritif et sédatif.
Le Soufre
Le soufre est connu pour ses propriétés anti-infectieuses et ses actions sur tous les problèmes de la peau et des phanères dont les cheveux font partie, parce que le soufre constitue une liaison indispensable entre les fibres de kératine des cheveux. C'est le soufre qui donne au cheveu, son élasticité, sa souplesse et sa brillance, tout en la protégeant des germes et des champignons qui pullulent entre ses écailles et sur le cuir chevelu. D'où l'intérêt d'une alimentation riche en protéines porteuses d'acides aminés soufrés (poisson, œuf, viande) et en soufre minéral retrouvé dans les légumes à bulbe comme les oignons ou l'ail.
5/ Minoxidil, Allostil :
C’est une observation fortuite qui a fait découvrir son effet de développement des poils.

Nous le proposons en début de chute chez des sujets jeunes, homme ou femme de moins de 30 ans, lorsqu’il leur reste encore de nombreux cheveux.

Sa première application entraîne le plus souvent une stabilisation partielle, rarement totale, de la perte des cheveux et parfois même une repousse de duvet.

Dans la plupart des cas, les résultats ne durent pas et le patient abandonne son application biquotidienne fastidieuse au bout de quelques mois.
La femme semble avoir de meilleurs résultats que l’homme mais avec plus de réactions allergiques et de palpitations ce qui est une contre-indication pour la poursuite de ce traitement.

Nous sommes amenés à tester ce complément de temps à autre mais rares sont les patients à qui nous renouvelons la prescription pour longtemps, faute de résultat probant au bout de 12 mois.
6/ Finastéride, Propecia, Proscar :
Le Finastéride est un médicament uniquement utilisé pour l’homme, et qui se prend par voie orale. Il réduit la transformation de l’hormone mâle (la testostérone) en DHT (dihydro-testostérone) responsable de la chute des cheveux androgéniques.

Les effets secondaires sont relativement exceptionnels : douleur et gonflement des seins, trouble de l’érection et perte de la libido (le plus souvent psychologique).

Son arrêt est souvent suivi d’une chute de cheveux importante. Nous le prescrivons parfois durant 6 mois et faute de résultat à 6 mois : nous l’arrêtons progressivement, sinon les résultats sont réels et durables tant qu'il est poursuivi jusqu'à environ 50 ans.
7/ Les anxiolytiques :
Les anxiolytiques peuvent obtenir, tant chez l’homme que chez la femme, des résultats remarquables en utilisant un anxiolytique à très faible dose pour diminuer ou supprimer une somatisation d’angoisse (Bromazepan).
8/ Les autres traitements
La mésothérapie donne des résultats complémentaires lorsqu'elle est associée à un traitement vitaminique et d’acides aminés en intramusculaire durant au moins 6 semaines.
La levure de bière donne parfois des repousses intéressantes surtout après une greffe à raison de 2 gélules aux trois repas durant au moins 2 mois.
L’Argile et le henné renforce la vigueur de la chevelure.
Androcur peut parfois stabiliser une chute. Nous le poursuivons en cas d’absence d’effet secondaire et d’un équilibre hormonal maîtrisé en l’associant souvent au Minoxidil…
Pour le reste, ne perdez pas votre temps et votre argent inutilement...
9/ Concernant les compléments capillaires...
C'est un dernier recours à éviter... Cela se voit!

Vous ne pourrez jamais plus vous en séparer sous de peine d'une gêne considérable.

Cela rendra difficile toute greffe qui vous obligerait de vous en séparer définitivement et d'attendre la repousse durant au moins 6 mois...

A ne réserver qu'à ceux qui sont ingreffables et ne peuvent pas s'en passer.

VOIR LE SITE : www.MAXIgreffe3D.com

LA CHUTE DE CHEVEUX EST
UNE VRAIE URGENCE MÉDICALE !
NE PAS S’EN PRÉOCCUPER risque de vous les faire
perdre définitivement
IL EST INDISPENSABLE DE CONSULTER UN MÉDECIN
SPÉCIALISTE DES CHEVEUX SANS ATTENDRE


Nous vous proposons via ce bandeau une
Navigation rapide
vous permettant en quelques clics de vous concentrer sur l'essentiel des questions que vous pouvez vous poser.

Avantages et inconvénients
En savoir plus sur cette méthode
En savoir plus sur cette méthode
En savoir plus sur cette méthode
L'essentiel 
 Présentation
 Vocabulaire
 Comparaisons
 Pourquoi la "3D" 2MM
 L'intervention
En savoir plus sur cette méthode
En savoir plus sur cette méthode
 Mentions légales   Protection des données 
Agence IDclic   -   Technologie Micrologiciel™